top of page

                             CONFERENCE

                                           ***

"Brasilia, une capitale politique à l'urbanisme monumental" par Yves Boquet - le mai 2024 -

Décidée en 1955 par le président Juscelino Kubistchek, loin des côtes atlantiques des deux premières capitales brésiliennes qu'ont été Salvador de Bahia puis Rio de Janeiro, Brasilia symbolise la maitrise de l'intérieur de cet immense pays.

Les choix novateurs de l'urbaniste Lucio Costa et de l'architecte Oscar Niemeyer illustrent, quant à eux, l'émergence d'un Brésil moderne, émancipé de l'époque coloniale.

La capitale brésilienne, à l'instar de toutes les capitales nationales, n'est pas une ville comme les autres : c'est une capitale de mission. Non seulement son économie repose sur un grand nombre de fonctionnaires mais aussi, et peut-être surtout, elle incarne LE pays.

Citons Whashington (USA), Canberra (Australie), New Delhi (Inde), Abuja (Niger) ou Nusantara (Indonésie) pour exemples parallèles.

Hélas le rêve de ces trois grands hommes a montré ses limites : une forte circulation automobile (4 millions d'habitants) - malgré un métro en 2001 -, un manque de parking dans les secteurs ministériels et tertiaires, une remise en cause du zonage fonctionnaliste, l'absence de vols internationaux vers les USA, l'Europe, l'Asie et par dessus tout, des "domiciles improvisés" càd des bidonvilles dans les périphéries...

                     Obrigado pela sua atençao 

                     (merci de votre attention)

Vue-aerienne-Brasilia-14-avril-2020_4_1399_787.jpg
Vue aérienne de Brasilia de nuit
brasilia-niemeyer-08-gde-original1.webp
Lucio Costa et Oscar Niemeyer
bottom of page